Les TIC assurent un avenir aux petits agriculteurs

Publié le par Gabriel Dacko

 

Une agriculture sans informations sur : le marché, le climat, les bonnes pratiques agricoles sont autant de facteurs paralysant encore ce secteur d’activité, qui emploie plus de 60 % de la main d’œuvre Africaine. Quels résultats peut-on attendre de l’agro-business avec autant d’incertitudes ? Pas grand-chose en tout cas.

 

L’avènement des Technologies de l’information et de la communication (TIC) depuis quelques décennies ont entrainé de profondes mutations dans la société, l’agriculture n’est pas en reste. Une nouvelle page s’écrit avec l’agriculture, qui bénéficie du coût réduit des nouveaux outils de l’information et de la communication. M. Stephen Tembo, vétérinaire et agent de formation au ministère de l’agriculture de Zambie nous présentera un cas concret : « Le rôle des solutions SMS (Short Message Service)dans la promotion de l'agro-business au sein des  petits agriculteurs ruraux »

 

 

 

Intervenant à la conférence internationale ICT4Ag (ICT for Agriculture) à Kigali, plus particulièrement à la session " TIC et Commerce structurés - Système d’Information des marchés (SIM) " .     Stephen Tembo nous expliquera comment les SMS sont utilisés par les producteurs zambiens pour : accéder aux informations du marché, réduire les coûts supportés, assurer l’écoulement efficace de leurs produits.

 

Il sera accompagné durant cette session par cinq (5) autres intervenants, avec autant de belles expériences, que de solutions orientées ICT4Ag à partager. Citons par exemple Esoko, plate-forme mobile utilisée par les entreprises et les particuliers pour échanger des informations sur le marché via SMS. Plus encore le service N 'kalo, qui fournit les outils pour faciliter la gestion de la commercialisation des produits agricoles.

 

Que dire de plus ! D’être présent à cette session qui se tient le 5 Novembre 2012 à la salle Kivu entre 13h30 et 15h00. Doutez-vous encore de l’apport des TIC dans l’agriculture ou avez-vous une expérience à partager, alors rejoignez-nous durant les échanges en commentant sur ce blog ou en nous suivant sur twitter avec le hashtag #ICTAg13.

Blog redigé par Gabriel Dacko, reporter social du ICT4Ag

Commenter cet article